Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 08:29

Le très haut débit ? ce n'est pas pour nous, petits habitants de la France rurale très profonde ! Plus aucun jeune couple ne fait construire de maison dans nos petits bourgs, plus personne n'achète nos vieilles mais charmantes petites maisons paysannes qui demeurent vacantes et doucement tombent en ruine. Il y a de moins en moins d'emploi dans la région, plus aucune entreprise ne s'installe, les anciennes ferment leur porte tour à tour. La population diminue de plus en plus, des écoles ferment. Seules restent des personnes âgées, de plus en plus isolées. La campagne est désertée, les maisons vides et les haies sont rasées et transformées en terre agricole. Il n'y a plus de tourisme, le paysage est "beauceroné". DSC01569.jpg

La raison de cette évolution tient tout simplement à ce que le très haut débit internet ne desservira jamais nos campagnes. En effet quel jeune couple voudra s'installer dans notre territoire s'il ne peut pas se connecter à internet ? Nos enfants quitteront notre territoire encore plus qu'avant. Il ont appris internet à l'école mais ne peuvent surfer à la maison : le débit est trop faible. Quelle entreprise viendra s'implanter si elle ne peut communiquer par internet avec le reste du monde ?

Seuls, les riches pourraient rester à la campagne avec des abonnements à internet par satellite à des tarifs plus élevés.

Les multinationales travaillant dans le secteur des réseaux internet ne veulent pas se développer dans le rural. Déployer de la fibre optique dans nos campagnes revient très cher… pour très peu de clients au bout du fil. Ce qui les intéresse, ce sont les villes, avec des milliers de clients au kilomètre. C'est le même phénomène qui s'est déroulé au début du 20 ième siècle avec l'électrification rurale.

Fiction ou réalité ?

 

 

Pour ne pas sombrer dans ce tableau cauchemardesque, il convient de ne pas rater le DSC01567.jpgcoche du développement des réseaux internet. Le conseil général de l'Orne s'attelle à cette tâche. Dès 2009, il a mis sur pied un schéma directeur pour l'aménagement numérique de l'Orne (SDAN). La construction du réseau par fibres optiques commencera en 2012. Coût estimé : 150.000.000 € (fonds de l'Etat, région, département et collectivités). Il vise à offrir un débit de 2 mégabit à tout le territoire pour 2013 par le développement de ce réseau primaire, une montée en débit d'ici 2020 par le développement d'un réseau secondaire par les collectivités locales et  100 mégabit en 2020 vers des lieux stratégiques tels que les EPN (espace publique numérique), les télécentres, les zones d'activités stratégiques, les chefs lieux de canton, les écoles, etc. La CDC du pays bellêmois n'est pas en reste et est moteur en ce sens. Avec son EPN, le centre de télétravail, les zones d'activité, elle s'est inscrite délibérément dans cette démarche, avant même que le très haut débit nous parvienne. La fibre optique ne va pas arriver dans chaque maison, mais le fait qu'elle arrive par exemple au chef lieu de canton, va "gonfler" le débit qui transite par nos lignes cuivre classiques. Le tableau décrit plus haut devrait donc rester une fiction.

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Froidevaux - dans Informations générales
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Laurent Froidevaux
  • : Ce blog est destiné à l'information des habitants de la commune de St Fulgent des Ormes et à tous ceux qui s'intéressent à notre village. Il traite de sujets politiques, écologiques, énergétiques, etc.
  • Contact

Profil