Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 08:33

En juillet 2013, nous avons reçu en mairie une plaquette d'information sur la méthanisation à la ferme. Réalisée par la direction départementale des territoires, elle était accompagnée d'une lettre du préfet invitant au développement de cette filière d'énergie renouvelable. Tout ceci en cohérence avec le plan "énergie méthanisation autonomie azote" lancé par le ministère de l'agriculture.

Cette plaquette décrit l'intérêt de la méthanisation pour la société et les agriculteurs :

- valorisation de déchet polluant la terre par leur épandage et contributifs à l'effet de serre

- forte réduction des effets polluant de la terre lors de l'épandage après méthanisation, tout en conservant intégralement l'azote

- réduction des odeurs lors du stokage et des épandages

- et bien sûr production d'une énergie renouvelable.

Elle met en avant le grand intérêt de cette fillière pour la valorisation des déchets agricoles et industriels.

 

Pour en savoir plus sur la technique cliquez ici.

 

Cependant, et c'est là où l'on peut mettre en doute l'acpect vertueux de la chose, la plaquette indique dans le chapitre "Dispositifs de soutien", que la méthanisation permet le "développement des cultures intermédiaires à vocation énergétique (CIVE) et de leur valorisation".

 

De là à ce que certains agriculteurs peu regardant en matière écologique inondent leur terres de desherbant pour passer à ces "cultures intermédiaires à vocation énergétique", il n'y a qu'un pas... malheureusement franchi.

 

Si, dans son ensemble, cette plaquette est une bonne sensibilisation à l'intérêt de la méthanisation, elle pêche sur deux points :

1) le soutien, pour notre département, de "cultures intermédiaire à vocation énergétique" n'est-il pas un pousse au crime ? Et puis on développerait des cultures non pas pour nourrir, mais pour poursuivre notre civilisation énergivore. Est-ce raisonnable ?

2) la méthanisation présente une difficulté de mise oeuvre par les agriculteurs liée, à la difficulté d'écouler une partie l'énergie produite. En effet, si la plupart d'entre eux peuvent valoriser facilement l'énergie produite sous forme d'électricité, il n'en est pas de même de la chaleur (environ 60% de l'énergie produite). La constitution de réseaux de chaleur pour alimenter les maisons voisines est autrement plus compliquée voire hors de leur portée. C'est là que les collectivités locales (d'une taille suffisante) ont tout leur rôle à jouer en établissant une vraie politique énergétique locale, tout en se réappropriant un secteur stratégique et structurant.

 

Avant de passer à ces "cultures intermédiaires à vocation énergétique" ne serait-il pas plus raisonnable de commencer à méthaniser la plupart des lisiers et des ordures ménagères ?

 

Malheureusement cette plaquette pourrait constituer une contre référence, risquant de jetter le bébé avec l'eau du bain.

Oui, la méthanisation des lisiers, des ordures ménagères est une bonne chose pour l'environnement et pour la production d'énergie et encore mieux si les collectivités sont aux commandes.

Non, la méthanisation de "cultures intermédiaires à vocation énergétique" n'est pas une bonne voie dans l'état actuel des choses.

 

Référence de la plaquette : "L'Orne - la méthanisation à la ferme - juin 2013"

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Froidevaux - dans Informations générales
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Laurent Froidevaux
  • : Ce blog est destiné à l'information des habitants de la commune de St Fulgent des Ormes et à tous ceux qui s'intéressent à notre village. Il traite de sujets politiques, écologiques, énergétiques, etc.
  • Contact

Profil