Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 17:46

Une quinzaine de personnes a participé aux décorations et illuminations de la rue des Tisserands. Mise en place des sapins dans les grands bac à fleurs, confection des paquets cadeaux accrochés dans les buissons, mise en place des guirlandes électriques, etc. Que toutes ces personnes soient vivement remerciées d'avoir consacré tout ce temps pour le bénéfice de tous.

Pose-guirlandes.jpg

Les guirlandes lumineuses de la commune étaient pour la plupart en mauvais état et de mauvaise qualité. Le conseil municipal a décidé l'achat de guirlandes de meilleure qualité et surtout de basse consommation. Etant donné le coût assez élevé, la dépense sera étalée sur plusieurs années. Christine Choplin et René Kuhn ont recherché et défini le matériel basse consommation qu'il convenait d'approvisionner. Les lampes sont des LED. Le choix n'était pas facile car ce type de matériel n'est pas encore très développé.

Mais qu'est-ce qu'une LED ? C'est une diode électroluminescente, abrégée sous les sigles DEL ou, plus couramment, LED (pour light-emitting diode). C'est un composant électronique capable d’émettre de la lumière lorsqu’il est parcouru par un courant électrique. Leur intérêt est de deux ordres :

1) Leur rendement lumineux est supérieur aux lampes fluo-compactes (voir l'article du 15 novembre 2009). En effet, leur rendement peut atteindre 120 lumens par watt alors que les fluo-compactes rendent 40 lm/watt et les lampes à filament 12 lm/watt.

2) Leur durée de vie est infiniment supérieure aux autres : environ 50.000 heures contre 8.000 pour les fluo-compactes et 1500 pour les lampes à filament.

Autrement dit les LED sont les lampes les plus économes et celles dont la durée de vie est la plus longue. Cependant elle ne sont pas encore suffisamment au point pour être généralisée.

Effet de serre et illuminations de Noël.

Dans notre pays les illuminations de Noël sont directement responsables de l'augmentation de la production de CO2, et donc de l'effet de serre.

Pourquoi ?

Cela tient au fait que la demande d'électricité est à son maximum durant la période hivernale à cause notamment du chauffage électrique. Comment les producteurs d'électricité (et notamment EDF) répondent à la demande d'électricité ? En France, l'électricité nucléaire est la plus importante et la moins chère. Alors, lorsque la demande d'électricité est faible (en été) ce ne sont que les centrales nucléaires qui fournissent l'électricité. Quelques centrales sont même arrêtées pour entretien. Puis, lorsque la demande croît, et que les centrales nucléaires ne suffisent pas, on met en route les quelques centrales au charbon qui nous restent. Leur coût est un peu plus cher et l'on commence à rejeter du CO2. Si la demande croît encore, les centrales au fuel vont être mises en route : encore plus cher et encore plus de CO2. Si cela ne suffit pas les centrales à turbine à gaz seront démarrées : encore plus cher et toujours du CO2 en plus. Il y a aussi les centrales hydrauliques qui s'insèrent dans ce mécanisme, mais c'est un  peu plus compliqué et cela ne modifie pas beaucoup le problème de fond.

Au moment ou nous allumons nos guirlandes, des centrales au charbons et au fuel sont déjà en route. Nos guirlandes accroissent la demande d'électricité qui entraîne directement la production de CO2. Evidemment pour St Fulgent, cela ne va pas faire beaucoup, mais toutes les guirlandes de France cela fait vraiment beaucoup. Alors en utilisant des LED, nous faisons notre part dans les efforts de réduction de l'effet de serre.

Et c'est ici que l'on peut placer cette petite légende africaine :

C'est l'histoire d'un colibri qui faisait la navette entre un cours d'eau et l'incendie de la savane en

apportant à chaque fois une goutte d'eau pour éteindre le feu. 

Les autres animaux fuyaient et lui disaient :

- Tu es fou ! tu n'arriveras jamais à éteindre l'incendie. 

- Oui, je sais, mais je fais ma part, répondait-il inlassablement.


Repost 0
Published by Laurent Froidevaux - dans Vie communale
commenter cet article
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 17:25

Les rues du bourg de notre village ont désormais trouvé leur nom après des débats au sein de la commission du panneau identitaire communal et du conseil municipal. Ainsi, la rue principale s'appelle désormais "rue des Tisserands" et la route du cimetière, "rue des collines du Perche". Pourquoi ces noms ? Voici les considérations qui nous ont conduit à ces choix.

La commune de St Fulgent était grosse productrice de chanvre et une des dernières à le cultiver avec Chemilli. Le chanvre était tout naturellement la matière première des tisserands.

Ainsi, nombre d'entre eux se sont installés dans le bourg. La monographie de St Fulgent (les cahiers percherons N° 77) fait état d'un nombre de tisserands variant de 5 à 11 entre les années 1794 et 1815. Les maisons de certains habitants du bourg étaient des maisons de tisserands installés dans les sous-sols (en général à demi enterrés). Ce nom constitue donc un rappel de l'histoire de notre village ; il fait partie de sa mémoire.

Pour la route du cimetière, le débat a été plus long. Finalement nous nous sommes arrêté sur la "rue des collines du Perche". En effet cette route mène directement à la chaîne de collines qui bordent le Perche dans sa partie OUEST.

Les panneaux des rues seront bientôt installés et la numérotation des maisons pourra être réalisée.

Nous avons laissé des "trous" dans la numérotation aux endroits du bourg où dans un avenir, même lointain, il pourrait y avoir des constructions nouvelles. Cela ne veux pas dire que des constructions sont dores et déjà envisagées par quiconque.

Quelques maisons inhabitées depuis fort longtemps et des granges ont été affectées d'un numéro. En effet ont peut imaginer qu'elles le seront un jour. Cependant, tant qu'elles sont vides leur numéro ne sera pas posé.

Selon les indications de la poste, faire courir la numérotation dans les petites impasses est une pratique de plus en plus courante. C'est ce que nous avons fait pour nos trois impasses.

Maire adjoint chargé de ce dossier : Bernadette ROTROU
Repost 0
Published by Laurent Froidevaux - dans Vie communale
commenter cet article
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 14:38
Le panneau a été installé le 13 février, en avance sur les prévisions. Il est situé non loin de la mairie, sur la terrasse qui mène à l'entrée de la salle des fêtes.

 
Repost 0
Published by Laurent Froidevaux - dans Vie communale
commenter cet article
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 17:25
La commission s'est réunie comme prévu le 29 décembre et à fait de nombreuses corrections qui ont été transmises au SIDTP. Merci à J-F Tison d'avoir rectifié la date de fin d'exploitation de la tuilerie de St Fulgent : 1955 au lieu de 1920.
Le PIC pourrait être mis en place à la fin du printemps. 
Repost 0
Published by Laurent Froidevaux - dans Vie communale
commenter cet article
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 11:38
Le panneau sera vraisemblablement installé en 2009 ou 2010 à proximité de la Mairie. La commission ad hoc y travaille et doit examiner le tirage papier, fac similé de la future carte de la commune d'ici la fin 2008.  
Repost 0
Published by Laurent Froidevaux - dans Vie communale
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Laurent Froidevaux
  • : Ce blog est destiné à l'information des habitants de la commune de St Fulgent des Ormes et à tous ceux qui s'intéressent à notre village. Il traite de sujets politiques, écologiques, énergétiques, etc.
  • Contact

Profil